Déclaration ARF: Transfert aux régions

Le Premier ministre et le ministre de l’Education nationale ont rencontré l'ARF.
Selon le Café Pédagogique, ils ont donné leur accord pour que l’orientation puisse être confiée aux Régions, avec le choix laissé au personnel concerné de rejoindre ou non les services de la Région.
L'ACOP-F va interpeller le ministre et le président de l'ARF sur ce dossier. Il parait important que soit spécifié ici, si la question de l'apprentissage n'est qu'un volet ou pas d'une nouvelle tentative des régions plus globale de transfert des services et compétences de l'Etat vers les Régions
L'ACOP-F s'opposera a toute proposition de transfert des services et personnels de l'Education nationale vers les Régions.

Tribune Libération

 L'ACOP-F s'associe à la tribune signée par des universitaires sur les effets mis en place par l'instauration de la plateforme Parcoursup.

La tribune est lisible ici: https://goo.gl/mCtXbx

Session d'étude organisée par le GREO

Ce 8 décembre 2017 avait lieu une session d'étude organisée par le GREO (Groupe de recherche sur l'évolution de l'orientation) et le CAP (Club des anciens psychologues) soutenu par l'INETOP, l'ACOP-F et l'AFPEN. "Une longue marche vers le corps unique des psychologues de l’Education Nationale au XXe siècle" 4 vidéos sont en ligne:

On ne fait pas de l’orientation comme l’on cause foot au bar des sports

Un psychologue de l’éducation nationale témoigne de son quotidien, entre trois établissements scolaires – soit 1 550 élèves –, et un CIO, avec un public « tout venant ».

La réaction d'un psychologue en réponse au témoignage « J’ai tenu bon face à la conseillère d’orientation » publié le 5 décembre.

JO: Parution du nombre de postes aux concours

 L'ACOP-F regrette la baisse du nombre de postes ouverts au concours de psychologues de l'Education nationale et plus largement regrette la baisse globale du nombre de postes mis aux concours dans toutes les spécialités et métiers de l'Education nationale. Cette baisse est d'autant plus incompréhensible et inquiétante dans un contexte de hausse démographique (nombre d'élèves scolarisés). Cette baisse des recrutements ne répond ni aux enjeux fondamentaux de l'Ecole du 21eme siècle, ni aux besoins et demandes des jeunes, leurs familles et des équipes éducatives.
- spécialité EDO (2nd degré et sup): 117-> Externe 87/ Interne 30
- spécialité EDA (1er degré): 115-> Externe 105/ Interne10

ACCÉDER A L'ESPACE ADHÉRENT

En cas de doute : webmestre@acop-asso.org

L'ACOP-F en actions

  • Dernière modification le mercredi 17 janvier 2018, 09:19.