Suite audience au ministère de l’Éducation Nationale par les représentants du groupe des neuf organisations le 25 septembre 2018

Les organisations ont renouvelé auprès du ministre, de sa conseillère sociale et de la DGRH leurs demandes :
- d'une note de service nationale instituant pour les psychologues du 1er degré (EDA) des temps de travail collectif et pour les psychologues des deux spécialités (EDA-EDO) des temps pour la liaison CM2-collège.
- d’un groupe de travail sur la question des CIO et de l’affectation des EDO.
- d’un groupe de travail sur la structuration du corps incluant la gestion administrative des psychologues EDA.
- de la possibilité pour les psychologues EDA ET EDO d’accéder de façon officielle aux fonctions de formateur pour la formation continue.

Publication des indicateurs de l'OCDE " Regard sur l'Education 2018"

Beaucoup d'études comparent le système d'orientation français aux systèmes d'orientation de la Suède, du Danemark (notamment) qui eux auraient toutes les vertus.... Or d'autres données démontrent que le système français est le système qui permet au plus grand nombre de jeunes candidats à une première formation de l'enseignement supérieur (dénommé tertiaire dans cette étude) d'y accéder et de suivre une formation.

Indicateur B4, page 207

 

Rapport scientifique du cnesco : Quel bilan des politiques d'éducation à l'orientation ?

  La politique nationale a été marquée par une multiplicité des réformes créant une confusion dans les objectifs visés. Cela s’est traduit, localement, par une difficulté de coordination entre les différents acteurs et par un manque de lisibilité de l’offre pour les élèves et leurs familles. Les enseignants, en première ligne sur l’orientation, sont très peu formés sur le sujet alors que les conseillers d’orientation(PsyEN), formés, sont inégalement répartis sur le territoire.

La suite à lire ici

 

Comment l’école aide-t-elle les élèves à construire leur orientation ?

Le CNESCO publie les résultats des deux enquêtes nationales inédites du Cnesco : la première auprès des 18-25 ans sur la manière dont les jeunes ont vécu leur orientation et la seconde auprès des chefs d’établissement pour savoir quel accompagnement ils ont mis en place pour les élèves

- Un jeune sur deux déclare avoir été bien accompagné par son établissement au sujet de l’orientation.
- Quatre jeunes sur cinq estiment qu’ils ont eu le choix de leur orientation. Ceux qui estiment ne pas avoir eu le choix sont majoritairement issus de l’enseignement professionnel.
- Le coût des études conduit un élève sur trois à renoncer à certaines filières.

alors que:
- deux tiers des établissements n'ont pas été en mesure d’appliquer les deux semaines obligatoires dédiées à l’orientation en Terminale -

- seuls 27% des chefs d'établissement en collège et 36 % au lycée déclarent avoir été formés spécifiquement à l’orientation en tant que chefs d’établissement, alors qu’ils sont chargés de la décision finale à chaque fin d’année scolaire.

Sylvie Amici sur France Culture

Sylvie Amici Présidente de l'APsyEN a participé à l'émission "Etre et Savoir/Rue des Ecoles" sur France Culture, avec N. Le Potier représentant de l Union Nationale Lycéenne_SD, A Seguenot représentant du Syndicat Général des Lycéens et N. Mons sociologue et présidente du Cnesco.

ACCÉDER A L'ESPACE ADHÉRENT

En cas de doute : webmestre@acop-asso.org

  • Dernière modification le 18 Jan 2019 18:59.