• JNE Lyon 2017 ! cliquez pour vous renseigner
  • L'ACOP-F annonce les JNE de Lyon
  • ACOP-F
  • ACOP-France
  • Création du corps unique des Psychologues de l'Education nationale

Historique

L'orientation est née au début du siècle dernier dans un contexte positiviste et humaniste qui a conduit progressivement la République à l'intégrer dans l'acte éducatif et à placer l'éducation et l'orientation au rang des priorités nationales dont l'État est en charge, même si les " collectivités territoriales, les entreprises et les associations y contribuent " (loi d'orientation sur l'éducation du 10 juillet 1989, article premier).

 

Dès la naissance du mouvement d'orientation, le conseiller a été considéré comme un psychologue par ses employeurs (collectivités publiques, entreprises nationale, État), par les usagers et par ses pairs. D'ailleurs, les Conseillers d'orientation ont pu adhérer à la Société Française de Psychologie dès le début du 20ème siècle.

 

1919 : La loi Astier institue les " cours professionnels " pour tous les jeunes de moins de 18 ans

 

1920 : Les offices de placement décident de tenter un essai d'orientation

 

1922 : Le décret du 26 septembre est considéré comme l'acte de naissance des offices d'orientation professionnelle

 
1928 : Le décret du 26 février crée l'Institut national d'orientation professionnelle (INOP) et le professeur Henri Piéron devient le directeur de cet institut chargé entre autres de la formation des personnels d'orientation
 

1930 : Création de l'AGOP (Association générale des orienteurs de France) déclarée à la Préfecture de police de Paris le 7 avril 1931. Félicien Court en est le président fondateur.

 

1931 : L'arrêté du 19 mars crée le 1er diplôme de conseiller d'orientation. Leur formation, primitivement fixée à un an, passe à 2 ans en 1934.

 

1935 : L'AGOP organise son premier congrès national de l'orientation.

 

1936 : La scolarité obligatoire est portée à 14 ans.

 

1937 : création  des "classes d'orientation" par Roger Gal (Jean Zay, ministre de l'éducation nationale du front populaire)

 

1938 : Le décret-loi du 24 mai pose les bases du dispositif d'orientation tel que nous le connaissons aujourd'hui. Il impose à tout jeune de moins de 17 ans de consulter un centre d'orientation professionnel avant d'être employé dans une entreprise industrielle ou commerciale.

 

1944 : Le décret du 27 janvier crée un diplôme d'État de conseiller d'orientation.

 

1951 : Loi du 24 mai qui fait des centres obligatoires, des centres publics dont les personnels sont pris en charge par l'État.

 

1954 : L'AGOF devient l'ACOF (Association des conseillers d'orientation de France).

 

1955 : Le décret du 10 octobre précise les missions des centres publics d'orientation professionnels.

 

1956 : Création de 2 corps de fonctionnaires, celui des inspecteurs et celui des directeurs et conseillers d'orientation professionnelle, recrutés par concours parmi les titulaires du diplôme d'État (décret du 6 avril).

 

1959 : La réforme Berthoin porte la scolarité obligatoire à 16 ans.

 

1960 : Suite à la réforme Berthoin, les conseillers professionnels deviennent conseillers d'orientation scolaire et professionnelle.
 
 
1963  : La réforme Fouchet organise l'orientation dans les CES par la création des 4èmes et 3èmes pratiques et les 6èmes et 5èmes de transition.
 
 
1967 : Suppression de l'examen d'entrée en 6ème. L'obligation scolaire à 16 ans devient effective.
 
 
1970 : Création de l'ONISEP.
 

1971 : Naissance des CIO. Le décret du 7 juillet transforme les centres d'orientation scolaire et professionnelle en centres d'information et d'orientation. Les 7 premiers CIO sont créés par un arrêté du 13 septembre.

 

1972 : Le décret du 21 avril porte nouveau statut des personnels d'orientation et le CAFCO est créé (certificat d'aptitude aux fonctions de conseiller d'orientation. La circulaire du 7 mars donne pour mission au conseiller d’orientation de poursuivre dans le second degré les tâches de prévention et d’aide psychopédagogique engagées à l’école élémentaire

 

1973 : Le décret du 12 février organise les nouvelles procédures d'orientation (phase d’information, de dialogue, d’orientation et d’affectation) et fixe le rôle et la place des conseiller d'orientation.

 

1975 : La loi Haby du 11 juillet créé le collège unique.

 

1980 : 5 février, circulaire sur l'organisation de l'activité des CIO.

 
1982 : Complément aux programmes : orientation. Création des PAIO, des Missions Locales et du DIJEN.
 

1985 : La loi du 25 juillet définit les conditions de l'usage du titre de psychologue et donne un délai de 7 ans pour que les ministères désignent les personnels qui pourront porter le titre de psychologue. Le ministre Chevènement lance son slogan "80% au niveau du Bac" et créé les Bac Pro. Les conseillers d'orientation travailleront plus en lycée.

 

1987 : Congrès international de l'AIOSP à Annecy.

 

1989 : La loi d'orientation sur l'Éducation du 10 juillet (article 1er) place l'éducation et l'orientation au rang des priorités nationales. Droit à l'information et au conseil.

 

1990 : Décret du 14 juin 1990, orientation et affectation des élèves.

 

1991 : Le décret du 20 mars crée le diplôme d' État de conseiller d'orientation-psychologue (DECOP) et un nouveau statut pour les directeurs et les conseillers.

 

1993 : Le décret du 27 mars met le DECOP dans la liste des titres autorisant à porter le titre de psychologue. L'ACOF devient l'ACOP- France (Association des conseillers d'orientation-psychologue de France).

 

1996 : 31 juillet, circulaire sur la mise en place de l'expérimentation de l'éducation à l'orientation au collège. Les CIO peuvent apporter leur concours technique, méthodologique et documentaire.

 
 
1997 : Circulaire du 23 mai  sur les missions des professeurs exerçant en collège et en lycée :"Il participe au suivi, à l'orientation et à l'insertion des élèves en collaboration avec les autres personnels, d'enseignement, d'éducation et d'orientation. Au sein des conseils de classe, il prend une part active dans le processus d'orientation de l'élève."
 
 
2001 : Congrès international de l'AIOSP à Paris.
 

2003 : Projet de transfert des COP aux régions. Devant l'énorme mobilisation des personnels, ce projet est retiré en juin.

 

2005 : Loi pour l'avenir de l'école qui créé le socle commun de compétences de de connaissances. Perspective d'un recrutement de conseillers d'orientation non psychologues. Loi sur le handicap, création des MDPH.

 

2008 : Circulaire du 11 juillet, mise en place du PDMF (parcours de découverte de métiers et des formations)

 

2009 : Loi relative à l'orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie (24 novembre 2009)

 

2011 : Modification du décret statutaire du 20 mars 1991. Création du label national "orientation pour tous". Pôle information et orientation sur les formations et les métiers (4 mai 2001). La labellisation des CIO est en marche.

 

2012 : Début du désengagement des conseils généraux du financement des CIO à gestion départementale (environ la moitié) fait peser une lourde menace sur le réseau des CIO.

 

2013 : Loi de refondation de l'école. Le "service public territorialisé d'orientation ". Septembre, congrès international de l'AIOSP à Montpellier.

 

 2016 : création d'un corps de psychologues de l'Education nationale regroupant les psychologues scolaires et les conseillers d'orientation-psychologues.

 


ANNEXES :

Le décret statutaire du 23 aout 2011 :

 

Décret n° 2011-990 du 23 août 2011 modifiant le décret n° 91-290 du 20 mars 1991 relatif au statut particulier des directeurs de centre d’information et d’orientation et conseillers d’orientation-psychologues

 

 « Art. 2.-I. ― [...] Les directeurs de centre d’information et d’orientation et les conseillers d’orientation-psychologues exercent leurs fonctions dans les centres d’information et d’orientation où ils sont affectés ainsi que dans les établissements d’enseignement du second degré qui en relèvent.

  « Ils délivrent une première information et un premier conseil personnalisé en matière d’orientation et de formation professionnelles au profit de toute personne dans le cadre du service dématérialisé et gratuit institué par l’article L. 6111-4 du code du travail.

 « Ils assurent l’information, le conseil et l’accompagnement personnalisé : 1° Des élèves et de leurs familles, notamment des élèves handicapés, des élèves non francophones et des élèves soumis à l’obligation scolaire en difficulté ; 2° Des jeunes adultes ; 3° Des étudiants en formation initiale.

  « Ils participent, en liaison avec les acteurs locaux de la formation, de l’emploi et de l’insertion professionnelle tout au long de la vie, à la réflexion collective sur l’orientation, les parcours de formation et d’insertion professionnelle.

  « II. ―Les conseillers d’orientation-psychologues exercent leurs fonctions sous l’autorité du directeur du centre d’information et d’orientation ou de l’établissement au sein duquel ils sont affectés.

 « Ils conseillent les élèves et les étudiants mentionnés au I dans la construction de leur parcours de formation, d’orientation et d’insertion professionnelle. Ils contribuent à l’observation continue des élèves et à la mise en œuvre des conditions de leur réussite scolaire en complément des équipes éducatives.

 « Dans les établissements d’enseignement du second degré et en lien avec les organismes chargés de l’insertion professionnelle des jeunes, ils participent à la prévention et au suivi de l’échec scolaire et des sorties sans qualification ; ils contribuent à l’élaboration, à la mise en œuvre et au suivi des dispositions du projet d’établissement relatives à l’orientation et à l’insertion professionnelle. » [...]

 

Extraits de la circulaire du 5 février 1980 relatif à l'organisation de l'activité des CIO :

 

"Le Centre d’information et d’orientation (CIO) apporte son concours à tous les établissements d’enseignement secondaire publics du district (ou bassin d’éducation et de formation) ; il répond aux demandes des établissements privés sous contrat.

 Les demandes qui expriment spontanément auprès du Centre un besoin d’aide de la part des jeunes ou de leurs familles sont considérées comme prioritaires. Qu’elles procèdent de l’observation ou de l’information, qu’elles relèvent de l’adaptation ou de l’orientation, les activités des Centres ont pour objet de favoriser, à plus ou moins long terme, l’insertion sociale et professionnelle du jeune.

 Seront privilégiées les activités qui préparent aux choix scolaires et professionnels ou, plus généralement, qui contribuent à faire naître et à développer chez le jeune des projets d’avenir nécessaires à une orientation personnellement assumée.

 Les Centres enrichissent en permanence leur connaissance de l’environnement économique et social dans lequel ils se situent ; ils participent [...] à la collecte et à l’analyse des données relatives au fonctionnement de l’orientation dans le district ; ils recueillent et exploitent les informations qualitatives relatives à l’adaptation et au déroulement de la scolarité et de la formation professionnelle des élèves du district.

 L’accueil du public est l’une des priorités essentielles du CIO. Sont organisées au Centre des activités appelant le concours de tous ses personnels afin de renforcer la cohésion de l’équipe et l’efficacité de son action."

 

Création des premiers CIO :

 CreationCIOJO197110448.pdf

Attachments:
Download this file (CreationCIOJO197110448.pdf)CreationCIOJO197110448.pdf[ ]95 kB

L'Adhésion à l'ACOP-F

L'ACOP-F en actions

ACCÉDER A L'ESPACE ADHÉRENT

En cas de doute : webmestre@acop-asso.org

  • Dernière modification le mercredi 21 juin 2017, 11:18.